Accueil > St-Amand-Md (18) – 5/2024 > Récit > page 1 >

St-Amand-Md (18) – 5/2024

Pages : < 1 - 2 >

Mercredi 8 mai 2024

Le parcours


Voir le parcours sur Edp-Parcours

Le récit


image d'un voyageCe premier jour, nous nous regroupons à l’entrée du camping à neuf heures pour accueillir la journaliste du Berry Républicain venue faire un reportage qui sera publié demain dans le journal et sur internet. Un léger brouillard accentue le froid du matin sous un ciel couvert. Après les commentaires des organisateurs et une photo de groupe le long du canal à l’entrée du camping, nous prenons la route du centre-ville pour un premier arrêt à la boulangerie qui, prévenue de notre passage, a fait profusion de sandwiches et de viennoiseries. Finalement, nous nous séparons en deux groupes, l’un à destination de la forêt de Tronçais et le nôtre à destination de Dun-sur-Auron. Nous traversons la ville vers le Nord puis nous grimpons jusqu’au Bois de Meillant alors que le ciel se dégage partiellement, nous réchauffant un peu. Après avoir traversé la forêt, nous trouvons le village du même nom qui possède un magnifique château impossible à voir en raison de ses hauts murs et des bois touffus juste à l’intérieur de l’enceinte. L’absence de relief ne permet pas de voir quoi que ce soit, dommage. Le tronçon qui suit est plat et peu boisé, une zone de culture sans grand intérêt. Nous traversons ensuite la forêt de la Croix Maupioux, avec de beaux grands arbres, que nous traversons du sud au nord sur une route toute droite.

 


image d'un voyageAu sortir de la forêt, nous retrouvons un paysage plat et cultivé et nous rejoignons les premières maisons de Dun-sur-Auron. Nous nous regroupons à l’entrée de la ville pour traverser l’Auron et rejoindre les berges de la rive droite, juste en-dessous de l'enceinte médiévale. Une grande zone herbeuse et deux tables nous accueillent pour la pause méridienne sous le soleil. Après déjeuner, nous partons pour une visite de la ville. Nous suivons les remparts puis nous prenons à gauche afin de passer juste au-dessous des remparts. Nous prenons ensuite une petite ruelle pour rejoindre la place devant le musée du canal de Berry. Il y a une superbe arche qui fait un beau décor pour nos photos. Ensuite, nous revenons sur nos pas pour passer sous le beffroi et rejoindre la route principale par laquelle nous sommes arrivés et que nous poursuivons jusqu’à Bussy où nous prenons à droite. Le terrain est peu boisé et nous roulons sous le soleil partiellement occulté par quelques nuages. Le terrain quasiment plat et l’absence d’arbres rendent la route monotone, mais un peu plus loin, nous avons droit à une belle descente qui remonte le moral.

 


image d'un voyageNous rejoignons la D6 après nous être regroupés. Nous prenons à droite vers Thaumiers. Nous longeons le bois de la Leux sur le côté gauche puis, au bout de la route, nous prenons à gauche pour traverser Thaumiers. Après le village, nous passons devant l’étang Furet pour rejoindre Pondy où nous prenons à droite. Nous passons devant le lavoir sur le Charnay pour rejoindre le bois d’Arpheuilles. Au milieu de la forêt, le Troytec est victime d’une crevaison réparée en un temps record par un pilote expérimenté. Nous repartons en direction de Saint-Amand-Montrond pour nous regrouper avant la descente sur la ville au niveau de la Tour. La route à gauche est barrée pour travaux. Elle descente avec une pente forte suffisante pour tenter Roberto qui la remontera haut-la-main en annonçant une pente de 19 %. Finalement, nous rejoindrons le camping après une belle descente sur la ville où chacun pourra se défouler. Le compteur affiche un peu plus de 60 km et 400 m de dénivelé positif. Nous terminerons la soirée autour d’un apéritif convivial sous le soleil couchant au beau milieu du camping.

 

Jeudi 9 mai 2024

Le parcours


Voir le parcours sur Edp-Parcours

Le récit


image d'un voyageCe matin, le brouillard est un peu plus dense que la veille et il fait frais. Nous nous retrouvons à l’entrée du camping pour écouter les consignes d’Alain. Le premier groupe part pour la boulangerie, puis pour un circuit de 100 km. Comme nous allons aussi passer à la boulangerie, nous attendons un bon quart d’heure avant de partir à notre tour. Notre objectif, plus modeste est de rejoindre Châteauneuf-sur-Cher en suivant la rive droite de la rivière puis de revenir par l’autre côté. Nous arrivons à la boulangerie alors que les derniers du groupe précédent s’éloignent. Nous contournons la place de la République, puis nous passons sur la Marmande et rejoignons la route de Bourges qui traverse la zone commerciale. Après la sortie de la ville, nous prenons à gauche la route de Noirlac qui passe devant l’abbaye qui méritera une visite un autre jour. À Bruère-Allichamps, nous rejoignons la route de Bourges pour contourner le monument dédié au centre de la France. Un peu plus loin, nous prenons à gauche la route qui mène à Châteauneuf-sur-Cher. C’est tout plat et le seul relief est constitué par le pont qui nous fait passer au-dessus de l’autoroute A71. La végétation se résume aux cultures agricoles jusqu’un peu avant Rousson où nous retrouvons quelques arbres. Un peu plus loin, nous rejoignons la rive du Cher, puis une petite montée nous amène à Boissereau où nous faisons une petite pause avant d’entrer dans Châteauneuf-sur-Cher.

 


image d'un voyageUne partie du groupe a filé devant et nous ne tardons pas à repartir pour arriver à l’entrée de la ville. Nous traversons le premier bras du Cher pour nous arrêter au parking de la boulangerie. Les premiers qui étaient montés devant le château nous rejoignent. Une série de tables de pique-nique nous tend les bras pour déjeuner à l’ombre ou au soleil, au choix de chacun. La boulangerie juste à côté, qui restera ouverte pendant toute la durée de notre séjour ici, fournira dessert et café à bon nombre d’entre-nous. Le coin est superbe, avec d’un côté le château et de l’autre les eaux, bouillonnantes et colorées par les pluies des derniers jours, du second bras du Cher. Nous avons juste à regretter le va-et-vient incessant des voitures sur le parking de la boulangerie. Après le déjeuner nous faisons un petit tour jusqu’à la basilique qui est vraiment superbe. Finalement, nous reprenons la route qui passe sur le second bras du Cher puis par-dessus le bras principal pour gagner les berges de la rive gauche en passant par une petite rue tortueuse. La route suit les bords du Cher, puis nous passons de l’autre côté de la voie ferrée pour rejoindre Venesmes. Nous traversons le centre puis nous grimpons pour prendre à gauche la route de Bigny qui longe la vallée du Cher.

 


image d'un voyageNous faisons une petite pause à Crézançay-sur-Cher, chauffés par le soleil de l’après-midi, le temps d’attendre Vincent et ses deux vaillantes petites qui roulent à vélo droit. Xavier est resté en arrière pour réparer une casse sur son trike auto-construit. Nous repartons pour traverser Bigny, puis Vallenay. Nous traversons le bois de Pavigny, puis nous faisons une pause au niveau de l’étang du lac de Virlay. Nous sommes bientôt rejoints par Vincent et ses enfants ainsi que par Xavier qui a réparé en échangeant un boulon pour remplacer celui qui était cassé. Nous profitons des pauses pour examiner de plus près le quadricycle de Daniel. C’est un Pony 4 auquel il a ajouté une structure qui couvre le pilote et une bâche pour l’arrière. Avec une jolie déco évoquant la deux chevaux de notre jeunesse ce véhicule utilitaire semble aussi efficace qu’esthétique. Nous repartons pour prendre à gauche jusqu’à Farges-Allichamps où nous prenons la route de Nozières à droite. À Nozières, après avoir repassé l’autoroute, nous nous regroupons au carrefour pour prendre à gauche la route d’Orval que nous traversons pour rejoindre Saint-Amand-Montrond et le camping. Nous avons parcouru 56 km pour 409 m de dénivelé. Nous terminons la journée par un apéritif au soleil couchant sur la pelouse du camping.

 

Pages : < 1 - 2 >

 

Retour sur la page de présentation