Accueil > Rencontres >

Rencontres insolites

Ces pages ont pour but de faire partager au lecteur les rencontres notables que nous avons faites au cours de nos voyages et au cours de nos sorties. Elles sont marquées par une photo, une anecdote, un objet... En tout cas, c'est un bon souvenir que nous avons ramené dans nos sacoches. La chronologie est décroissante de façon à avoir l'événement le plus récent en premier.

 

Pages : < 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 >

Marie et Thomas en voyage


Je revenais d'une balade en Metaphysic, sur la piste du canal des deux mers, ce 22 septembre 2011, lorsque, au niveau de Laspeyres, je vois deux trikes près du passage à niveau, de l'autre côté de la voie ferrée. Les Toulousains Marie et Thomas, sur leur route de retour d'Arcachon, étaient en train de faire une pause réparatrice. Je traverse les voies et les rejoint. Marie m'offre un thé et nous discutons un peu. Je sais d'où ils viennent car Didier le Girondin a prévenu sur le forum Vélorizontal, sur lequel Thomas est aussi inscrit, qu'il les avait accompagnés pour un bout de chemin vers chez lui.


Après que nous ayons discuté un moment, je leur propose de les accompagner un peu plus loin puisque c'est ma route. Au moment où nous partons, Martine, qui était venue à ma rencontre en vélo droit, nous rejoint. C'est à 4 que nous finissons ce parcours jusqu'à Lamagistère, où nous les laissons continuer sur la piste alors que nous prenons la direction du village pour rejoindre la maison.

 

Hervé roule pour Clitoraid

image d'un voyageLe 20 septembre 2011, j'étais en MetaPhysic sur la voie verte du canal, près de Saint-Jean-de-Thurac, lorsque je devine au loin un véhicule bizarre. Il s'agit en fait d'un vélo couché équipé d'un veltop, cet abri qu'on peut rajouter sur un vélo pour se protéger de la pluie, et attelé d'une remorque à deux roues. Hervé Bibens est pompier à la retraite et roule en faveur de l'association Clitoraid, qui répare les femmes excisées, en vendant le DVD qui raconte son histoire de pompier engagé en faveur des autres. Sa bonne humeur et sa verve sans pareille m'ont retenu un bon moment en bordure du canal.

 

Éric en voyage

image d'un voyageLe 20 septembre 2011, j'étais sur le chemin du retour après une balade en MetaPhysic sur la voie verte du canal du côté d'Agen lorsque je devine au loin un véhicule qui ressemble à un tricycle. Je ralentis et nous nous arrêtons pour discuter. Après quelques secondes d'échanges, nous réalisons que nous nous connaissons déjà. Infirmier à la retraite, Éric Berriot est membre du forum Vélorizontal (pseudo : Herhyck) et nous avions prévu de faire ensemble le voyage au Cap Nord que j'ai réalisé en 2010. Pour des raisons familiales, il n'avait pas pu se libérer et j'avais décidé de partir seul. Nous ne nous étions jamais vus, n'ayant communiqué que par internet et par téléphone. C'était vraiment une surprise de se retrouver par hasard. Si j'avais su qu'il passait par là, je lui aurait demandé de faire étape à la maison. Nous avons pris le temps de discuter un peu matériel, d'autant qu'il a la même remorque que moi, sur laquelle il a fixé un coffre en plastique du commerce.

 

La gestion des pigeons à Agen

image d'un voyageLe 17 septembre 2011, en nous rendant à la manifestation « Tous écomobiles » organisée par l'association Vélocité à Agen, nous avons croisé cette pancarte, plantée au bord de la piste devant le port-canal. Ici, les pigeons sont autonomes et le maire l'a reconnu dans ses textes officiels. La formulation originale à l'attention des promeneurs nous a fait sourire. L'histoire ne dit pas s'il est interdit de nourrir les canards. En l'absence d'interdiction notifiée, c'est sans doute autorisé.

 

Judith en vélomobile à Saint-Loup


Le 15 septembre 2011 vers 17h00, alors que je me rendais à Agen en MetaPhysic par la voie verte du canal des deux mers, je croise un vélomobile au capot transparent qui doit être bien chaud par le temps qu'il fait dans la région à cette saison. Judith Postelmans est Belge. Elle me dit qu'elle est fatiguée et qu'elle n'a pas trouvé d'hébergement pour la nuit, les gîtes étant complets. Je lui propose de venir dormir à la maison ce qu'elle accepte avec un plaisir évident. Elle a partagé notre repas après avoir profité de la douche et de la piscine. Le lendemain, nous l'avons accompagnée en trike jusqu'à Malause où elle a retrouvé le canal et la voie verte qui lui ont permis de continuer sa route jusqu'en Espagne. Nous nous sommes arrêtés pour cueillir quelques pommes sur les pommiers abandonnés au bord de la route avant Malause. Arrivés au canal, je n'ai pas résisté à l'envie de monter dans le vélomobile que je n'ai pas pu essayer car réglé trop petit pour moi.

 

Pages : < 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 >